Gestion de Projet Agile (10 Réponses pour Débutants)

Naier Saidane • Mis à jour le 9 septembre 2022

Aujourd’hui, la création de valeur en entreprise n’est plus uniquement portée par celle-ci, mais bien par chaque individu qui la compose. 

Le management s’adapte en définissant des méthodes de gestion de projet dites agiles, centrées sur les collaborateurs. 

Une gestion de projet agile se caractérise par sa grande flexibilité alliée à une démarche itérative et incrémentale. 

On vous explique tout sur la Gestion de Projet Agile ! 

1. Pourquoi Utiliser la Gestion de Projet Agile ?

Pour mener à bien la réalisation d’un projet d’entreprise, il est nécessaire que chaque maillon de la chaîne d’élaboration soit efficace. Pour cela, chacun doit connaître clairement sa mission et être en coordination avec le reste de l’équipe.

L’intérêt de la gestion de projet agile est qu’elle ne suit pas un schéma figé.

Les axes de travail peuvent être modifiés à tout moment parce qu’on réalise qu’on s’est trompé d’objectif, parce que le client en fait la demande ou par souci de productivité.

Autrement dit, c’est une méthode qui permet aux entreprises de gagner du temps, et donc de l’argent ! 

2. Quelles Sont les Différentes Méthodes de Gestion de Projet Agile ?

Il existe plusieurs méthodes différentes de gestion de projet agile. Nous allons vous présenter ici les grands principes des plus populaires d’entre elles.

Scrum

Lorsqu’on évoque les méthodes de gestion agiles, c’est souvent le cadre Scrum qui est cité en premier. 

Et pour cause, il est très facile à comprendre et à appliquer. Il est aussi extrêmement polyvalent, applicable aussi bien aux petits projets qu’aux développements complexes.

Dans cette méthode, le Scrum master est le chef de file. Son objectif est d’harmoniser les processus et les collaborateurs en éliminant les zones de friction. 

Il définit et gère les « sprints », des cycles de travail d’environ 2 semaines. Un point quotidien est fait avec toute l’équipe pour exposer la nature du travail accompli, et le reste des tâches à finaliser.

Kanban

Apparue au Japon dans les années 40, Kanban est une méthode d’organisation à dominance visuelle.

L’équipe crée une représentation visuelle du projet et des tâches qui y sont associées. Le matériel ? Un écran tactile, un tableau blanc ou tout simplement des Post-it® ! 

C’est une méthode de développement qui convient particulièrement bien aux projets longs, impliquant des processus récurrents et constants.

Kanban permet aux équipes de visualiser les freins qui se présentent au développement, ainsi que les progrès accomplis.

EXtreme Programming (XP)

Issue de la recherche en développement de logiciels, eXtreme Programming se focalise sur les besoins du client. 

Comme dans les autres méthodes agiles, elle est constituée de sprints de travail courts pendant lesquels on privilégie la réactivité et la transparence. 

L’accent est mis sur la collaboration absolue entre les membres de l’équipe d’une part, et entre l’équipe et le client d’autre part. Ainsi, si un obstacle survient, il peut être résolu rapidement par une mutualisation des moyens des parties prenantes.

Les itérations sont fréquentes et la flexibilité est la règle. Une tâche prend du retard ? Les collaborateurs peuvent être redirigés à tout moment vers un autre axe de travail considéré comme plus pertinent pour répondre aux besoins immédiats du client.

3. Quelle est la Différence entre le Méthode de Gestion de Projet Cycle en V et Agile ?

La gestion de projet agile est une méthode révolutionnaire. Mais alors, comment faisait-on « avant » ?

Principes de la méthode de gestion de projet cycle V

Le cycle V est la méthode « historique » de la gestion de projet. Elle est composée de 9 phases linéaires par lesquelles le projet doit passer pour parvenir au rendu final : 

  • l’analyse des besoins,
  • la validation des spécifications fonctionnelles,
  • la conception architecturale,
  • la conception fonctionnelle,
  • la réalisation,
  • les tests unitaires,
  • les tests d’intégration,
  • le test de validation,
  • le test d’acceptation.

Différence avec la méthode de gestion de projet agile

La méthode en cycle V : 

  • présente un déroulé clairement défini, immuable et sans surprises.  

Avantages : une planification sans faille.

Inconvénients : peu de flexibilité, les modifications en cours de projet sont difficilement intégrables. 

Dans la méthode de gestion agile, la flexibilité est au contraire au cœur du système, du début à la fin.

  • offre le produit final tout en bout de course d’un processus linéaire, qui n’a pas pu intégrer de modifications en cours de route.

Avantages : un processus immuable et rassurant car connu à l’avance.

Inconvénients : le client n’a pas forcément une idée précise et exhaustive de ses besoins à la naissance du projet, le produit final peut ne pas refléter ses besoins réels.

En gestion agile, les besoins sont testés régulièrement permettant de faire valider et de réajuster constamment les souhaits du client.

Les principales différences entre la méthode de gestion de projet agile et la méthode en cycle V concernent donc la flexibilité et la fréquence des itérations.

4. Quels Sont les Rôles Clés dans la Gestion de Projet Agile ?

Nous vous présentons les 3 métiers digitaux issus de la gestion de projet agile. 

Scrum Master

Le scrum master est le pivot principal de la méthode du même nom. Il en connaît tous les leviers et a construit un savoir-être lui permettant de les appliquer au sein d’une équipe. 

Il est garant du cadre, il repère les obstacles et cherche les solutions pour les dépasser. 

Product Owner

Dans une équipe drivée par la méthode scrum, il y a un product owner. Son rôle est de valoriser le produit. C’est lui qui élabore les user stories, une base de travail essentielle pour les développeurs. 

Qu’est-ce qu’une user story ? Continuez votre lecture, un focus sur cet outil-phare est prévu juste après ! 

Développeur

Voilà un autre rôle indispensable au projet puisque les développeurs… fabriquent littéralement le produit ! 

Dans une équipe où la méthode scrum est appliquée, il peut y avoir jusqu’à 5 développeurs. Ils sont autonomes dans la gestion de leurs tâches, mais restent sous « l’autorité » du scrum master qui supervise leur avancement.

5. Comment Mettre en Place une Méthode de Gestion de Projet Agile Efficace ?

Si la méthode de gestion agile est reconnue comme étant intuitive et relativement simple à mettre en place, il faut cependant s’assurer que de bonnes bases de travail soient posées dès le départ. 

1. Formez vos managers

Vos managers en place connaissent les équipes, personnellement et professionnellement, et ils sont vos meilleurs atouts pour la réussite de la mise en place de projets agiles. 

Ils sont les plus à même de mener cette mission : ils connaissent les qualité et les points faibles de chaque collaborateur, point de départ indispensable à la définition des rôles de chacun. 

2. Assurez la préparation culturelle

La notion de culture agile est importante lorsqu’on souhaite mettre en place ce type de gestion de projet. 

Tous les professionnels du management n’ont d’ailleurs pas forcément cette culture. Il est important de donner les moyen aux managers de découvrir cette ressource : ses avantages, ses inconvénients, les moyens de mise en route.

3. Identifiez les membres clés de l’équipe (Scrum Master, Product Owner)

Nous l’avons vu plus haut, la composition de l’équipe est fondamentale. Elle est composée au maximum de 9 membres et les rôles « leader » du projet agile doivent être clairement nommés. La clarté des rôles de chacun est en effet un gage de réussite de la méthode.

Le Scrum Master assure le suivi des progrès du projet et trouve des solutions aux obstacles qui se présentent. Il accompagne l’équipe dans la planification des sprints et assure finalement le rôle de chef de projet. Il se place cependant au cœur et non au-dessus de la mêlée.

A voir aussi : Qualités d’un Bon Chef de Projet

Le Product Owner veille à la production de valeur tout au long du processus. En ce sens, il fait le lien avec ce que le client attend du projet. Il compile et met en forme les besoins et les demandes spécifiques du client. Il les classe par priorité et les place dans le backlog, la liste des tâches en quelque sorte (promis, nous évoquons le backlog plus en détail plus tard).

4. Commencez par de petits sprints

Pour mettre en place une méthode de gestion agile avec succès, oubliez les réunions chronophages. Les temps de mise en commun, les revues de sprint, doivent être courts, autour de 15 minutes. Un cycle entier de travail appelé sprint dure entre 2 et 3 semaines.

La concision et la productivité sont ainsi au cœur des préoccupations. 

5. Tenez des réunions scrum quotidiennes

Faites débuter chaque jour du sprint en cours par une réunion. Cela permet aux membres de l’équipe d’actualiser leur appréhension du développement en temps réel et de recevoir de l’aide rapidement, si l’un des collaborateurs connaît des difficultés. 

L’intérêt est également de pouvoir ajuster le tir selon les besoins émis par le client, à n’importe quel moment du processus. 

6. Faites une revue à la fin de chaque sprint

De la même façon que les mises à jour quotidiennes sont indispensables, la revue finale du sprint est capitale. Elle permet de faire le point sur toute une période de travail, de passer en revue les objectifs atteints et ceux qu’il reste à traiter.

Sur cette base, vous pourrez ainsi définir les axes de travail du sprint suivant. 

6. Scrum ou Kanban : Lequel Choisir ?

Scrum et Kanban ont toutes les deux des avantages : nous vous aidons à choisir ! 

Avantages de la méthode Scrum

  • Le rythme est soutenu et dynamique.
  • Une itération dure en moyenne deux semaines.
  • Les rôles sont bien définis.
  • Chaque jour débute par une courte réunion.
  • Très adaptée aux projets digitaux.

Avantages de la méthode Kanban

  • Le rythme est fluide.
  • Il n’y a pas d’itération, le flux de travail est constant.
  • L’équipe se gère en autonomie, pas de rôle prépondérant.
  • Le flux de travail est pragmatique, sur un support de type tableau de visualisation.

L’inconvénient de Kanban réside dans le flux continu de tâches, qui peuvent s’entrechoquer par manque de priorisation et créer un « engorgement ». 

Il y a peu d’inconvénients à la méthode scrum, qui est très flexible. La contrainte majeure est sûrement de trouver un Scrum Master compétent ! 

7. Quels Sont les Piliers du Scrum ?

La méthode scrum repose sur 3 piliers.

1. La transparence

Voilà le prérequis principal du succès de la méthode scrum. La vision du processus d’élaboration doit être commune, l’équipe doit parler le même langage technique, garanti par le contenu du backlog. 

Il est également demandé aux membres de l’équipe d’agir avec clarté et courage dans leurs relations internes. Exposer avec humilité ses difficultés, demander de l’aide, reconnaître ses erreurs sont des savoir-être inhérents à la méthode scrum.

2. L’inspection

L’inspection est particulièrement requise lors des temps de mise en commun : sprints, daily scrums, sprint review. Les membres de l’équipe se parlent, passent en revue les objectifs atteints ou non. L’adaptation en découle.

3. L’adaptation

L’adaptation génère la flexibilité caractéristique à la méthode scrum. Les points d’ajustement sont mis à jour et chaque itération est l’occasion d’adapter toujours mieux le projet aux exigences du client d’une part, et aux capacités de l’équipe d’autre part.

8. Qu’est-ce qu’un « Product Backlog » et comment ça marche ?

Le Product Owner est responsable du backlog. Le backlog est un outil de travail qui :

  • souligne les besoins du client.
  • compile les user stories et valide leur qualité.

9. Qu’est-ce qu’une « User Story » et Comment Cela Permet de Gérer le « Product Backlog »?

L’élaboration des user stories implique d’avoir en tête les fonctionnalités du produit qui restent à travailler, pour ensuite les prioriser. Ces fonctionnalités sont décrites du point de vue de la valeur du produit et du point de vue du client.

Les user stories constituent le backlog. On peut aussi parler d’améliorations, de points de progression.

10. Quel Outil pour la Gestion de Projet Agile ?

Il existe un panel d’outils pour la gestion de projets agiles. Passons en revue 3 d’entre eux, pour vous aider à vous équiper ! 

Monday

Monday

Avantages

  • Une interface ludique, au design dynamique.
  • Un plan de tarification simple et raisonnable pour un premier investissement.
  • Une prise en main complètement intuitive, ne nécessitant pas d’apprentissage fastidieux.
  • Une solution interne d’e-mailing.
  • Un timer intégré pour objectiver le temps passé sur la plateforme.

Inconvénients

  • Une flexibilité décevante si vous êtes une grande entreprise.
  • Un diagramme de GANTT limité en fonctionnalités.
  • Un niveau de détails et de personnalisation qui semble parfois un peu trop poussé.

Tarifs

Monday propose 5 offres, de 0 à 20 euros par mois par utilisateur (en abonnement mensuel sans engagement, vous faites 18% d’économies sur un abonnement annuel). 

Nous vous conseillons le plan appelé « Standard » qui revient à 10 euros par utilisateur et par mois. C’est le meilleur rapport qualité/prix et le nombre de fonctionnalités relève d’un usage professionnel. 

Asana

Asana

Avantages

  • Ergonomique, ultra facile à utiliser.
  • Sécurité des données garantie.
  • Très adapté aux principes et valeurs de la méthode agile.
  • Fonctions de planification des tâches, suivi de projets via des tableaux, automatisation des tâches, fonction calendrier, supervision des collaborateurs et attribution de tâches facilitées.

Inconvénients

  • Il faut être attentif à la possible résistance au changement de la part des équipes.
  • La fonction de supervision peut éventuellement être mal perçue par les collaborateurs.

Tarifs

Foncez essayer la version d’essai qui est avantageuse et accessible à 15 collaborateurs !

En version payante, les offres vont de 13,49 à 30,49 euros par mois par utilisateur en abonnement mensuel, avec un plan de financement personnalisable pour les grandes entreprises.

Notion

Notion

Avantages 

  • Une personnalisation très poussée. C’est simple : TOUT est personnalisable ! 
  • Des fonctions de partage et de cache selon les utilisateurs à qui vous vous adressez.
  • Un dashboard très clair pour une prise en main immédiate.
  • Maintenant disponible en français.

Inconvénients

  • Pas de mode d’utilisation hors ligne, en cours d’étude apparemment. On attend ! 

Tarifs

Le plan gratuit est déjà très complet pour une utilisation personnelle. Pour un usage professionnel et collaboratif, optez pour le plan « Équipe » à 10 $ par utilisateur et par mois (abonnement mensuel).

Le nombre de collaborateurs est illimité et les outils d’administration sont nombreux.

À notre avis, la meilleure option pour les PME ! 

Naier est le fondateur de L'Entrepreneur en vous. Passionné d’entrepreneuriat, il a créé plusieurs business. Aujourd'hui, il a à cœur de vous enseigner ce qu'il a appris sur la création de nouvelles sources de revenus rentables. Il partage aussi ses meilleurs logiciels du moment pour gérer efficacement votre entreprise en ligne. Pour en savoir plus, consultez cette page.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Rejoignez les Membres de la Newsletter !

Stratégies et vies d'entrepreneurs directement dans votre boîte email.