Le monde de l’apprentissage professionnel et de l’éducation en général a connu ces dernières années une profonde révolution.

Auparavant réservé aux initiés du digital, l’e-learning s’est en effet démocratisé à la faveur de la crise sanitaire. Des séminaires et des programmes d’apprentissage de toutes sortes ont vu le jour, donnant accès à une multitude de cours en ligne. 

Le secteur de l’apprentissage digital a connu une croissance exponentielle et ne semble pas vouloir s’arrêter. Il montre même de formidables perspectives.

Que vous ayez décidé de créer et vendre une formation en ligne ou de suivre un programme en tant qu’étudiant, il est intéressant pour vous d’avoir en tête les statistiques et les chiffres importants de l’e-learning pour 2023 !

Vous pourriez aussi aimer :

4 Chiffres Clés de l’E-Learning en 2023

Près de 80 % des entreprises utilisent des plateformes d’apprentissage en ligne
  • La géographie de l’e-learning est claire : 70 % du marché mondial de l’apprentissage en ligne se situe aux États-Unis et en Europe. Jusqu’en 2025, ce marché est appelé à tripler. (Rise Up, 2022).
  • 72 % des contenus digitaux sont produits au sein des entreprises. (Baromètre ISTF, 2023)
  • Près de 80 % des entreprises utilisent des plateformes d’apprentissage en ligne (Statista, 2020).
  • Udemy est la plateforme de formation en ligne la plus plébiscitée dans le monde. (Statista,2020), avec plus de 210 000 cours, en 50 langues et quelque 35 millions d’apprenants en ligne.

La COVID, Booster de la Formation en Ligne ?

Le confinement et la généralisation du télétravail dus à la crise sanitaire ont notablement remis en question les formats d’apprentissage et ont forcé les formateurs et enseignants à investir d’autres modes de partage

Ainsi, les salariés interrogés :  

  • disent que la formation en ligne n’était pas un enjeu au sein de leur entreprise avant le confinement, à 43 %.
  • pensent à se former davantage par eux-mêmes depuis le confinement, à 88 %.
  • disent que le télétravail a eu un impact sur leur façon de se former, à 70 %.
  • espèrent que les modalités de formation mises en place pendant le confinement vont durer, à 77 %.
  • considèrent le confinement comme l’occasion de concevoir un plan de formation digitale, à 87 %.
  • pensent que le confinement a révélé la nécessité de la formation digitale en entreprise, à 91 %.

(Baromètre Edflex, 2021)

Avant la crise sanitaire, le secteur de la formation en ligne était déjà prometteur, mais la crise COVID a accéléré le mouvement. Les apprenants ont découvert le confort de l’enseignement à distance, sans perdre en qualité au niveau des contenus. 

La découverte, pour beaucoup de salariés et d’étudiants, du télétravail semble également avoir modifié la perception vis-à-vis de la formation en ligne. 

En 2023, les besoins des salariés se sont précisés et leur appréciation de la formation en ligne a évolué (Baromètre Edflex, 2023).

  • Les salariés donnent une note moyenne de 6,4/10 à l’offre de formation proposée au sein de leur entreprise.
  • 38 % des salariés regrettent que les formations proposées par leur employeur ne soient pas plus faciles à trouver.
  • 71 % des salariés se forment de façon autonome, avec des contenus trouvés par leurs soins sur Internet.
  • 48 % recherchent en priorité des contenus prenant pour sujet le quotidien de leur métier.
  • 26 % d’entre eux passent en moyenne 2 à 3 heures par semaine à trouver du contenu d’e-learning pertinent pour leur métier.
  • 83 % des salariés souhaiteraient que leur entreprise propose des contenus digitaux libres d’accès et sous différents formats (articles, vidéos, podcasts, e-books) pour que tous les salariés puissent se former quand et où ils veulent.
Ce que pensent les salariés des formations en ligne en 2023

L’E-Learning, Meilleur Outil des Grandes Écoles

Dans le parcours académique, de nombreuses écoles supérieures ont investi l’outil de formation digitale, conscientes de ses nombreux avantages.

L’une des craintes liées à l’enseignement à distance est une potentielle baisse de l’implication des élèves qui sont seuls devant leur écran. Sans professeur, ni présence humaine encourageante, ils pourraient ne pas suivre correctement leur cursus digital. Cette hypothèse est désormais nuancée puisque les cours en ligne montrent une efficacité de 82 %, quand celle des cours en présentiel est de 84 % (Baromètre ISTF, 2022).

Les cours en ligne multiplieraient la mémorisation des notions abordées par 5, par rapport à un cours traditionnel. (SkillScouter, 2022)

Un cours en ligne est également terminé plus rapidement qu’un cours en présentiel, jusqu’à 60 % plus tôt, grâce au dynamisme de l’architecture. (PapersOwl, 2021)

Ce n’est pas un hasard si 40 % des étudiants américains déclarent qu’ils trouvent ce type d’apprentissage utile. D’ailleurs, 36 % d’entre eux admettent aussi que c’est une chance pour eux de mieux s’organiser, surtout avec un job d’étudiant en parallèle. (Statista, 2020).

En 2021, 50 % des étudiants américains avaient déjà expérimenté les cours en ligne. En 2022, ils sont près de 80 %. (SkillScouter, 2022)

Un cours en ligne est  terminé jusqu‘à 60% plus rapidement qu’un cours en présentiel

Les Cours en Ligne, Bons pour la Planète ?

Non seulement les formations en e-learning produisent 86 % d’émissions de CO2 en moins que les méthodes d’enseignement en présentiel, mais elles consomment également 90 % d’énergie en moins (SkillScouter, 2022). Cela vient évidemment du fait que moins de ressources sont impliquées dans l’acheminement des apprenants sur leur lieu de cours. 

Moins de déplacements, moins d’émissions de CO2 et une consommation d’énergie moindre. Même si l’on sait que l’activité digitale n’est pas exempte de pollution, il y a peut-être là une façon de repenser l’écologie via le digital ?

L’E-Learning en Entreprise

Les entreprises françaises interrogées indiquent qu’elles souhaitent faire profiter leurs salariés de formations en ligne pour : 

  • Améliorer l’efficacité pédagogique des formations en profitant des dispositifs digitaux à 27 %.  
  • Être plus réactives face aux enjeux business à 23 %.
  • Répondre à la demande des clients, à 21 %. La poussée du distanciel se retrouve également auprès de la demande et pouvoir y répondre est plus qu’indispensable. (Baromètre ISTF, 2022).
  • En entreprise, l’apprentissage mixte présentiel/distanciel (blended learning) est largement répandu (37 %), suivi par le présentiel pur (36 %). La formation en distanciel, quant à elle, gagne du terrain et progresse de 10 points. (Baromètre ISTF, 2023)

Au niveau mondial, ce sont 93 % des entreprises qui comptent adopter l’apprentissage en ligne (FindStack, 2022). Depuis 2000, ce marché a connu une croissance de près de 900 % ! C’est un fait, les millenials préfèrent la formation en ligne pour monter en compétence ! Plus aguerris au support digital, plus soucieux de concilier vies professionnelle et personnelle, ils y voient un confort de vie important.

Une enquête menée auprès de 2 500 entreprises américaines a révélé que celles qui possèdent des programmes de formation complets ont un revenu par employé, 218% plus élevé et des marges bénéficiaires de 24% plus élevées. (eLearning Industry, 2020)

IBM a par ailleurs économisé environ 200 millions de dollars après être passé à l’apprentissage en ligne. (Sh!ft, 2013)

Cerise sur le gâteau : les cours en ligne améliorent la productivité des employés ! En 2018, l’American Heart Association précise qu’elle pourrait augmenter jusqu’à 25 %. On peut donc facilement confirmer l’hypothèse que cela impacte aussi directement et positivement les revenus de l’entreprise.

En terme d’engagement, il semblerait que l’apprentissage en ligne favorise le moral et l’implication des employés dans le projet de l’entreprise, jusqu’à 18 % de plus. (PapersOwl, 2021).

D’ailleurs, 58 % des employés disent préférer ce mode d’apprentissage parce qu’il s’adapte à leur rythme de vie. L’apprenant avance à son rythme, dans le confort de son foyer, sans charge logistique due à un déplacement en présentiel. Cela impacte directement la qualité de vie des employés. (NCES, 2021)

Les Outils de l’E-Learning en France

En France, les modalités de formation considérées comme les plus efficaces sont : 

  • La classe virtuelle pour 18 % des utilisateurs et 34 % des responsables de formation.
  • Le fast learning, à 15 %. Il s’agit des formations de moins de 15 minutes. 
  • Le micro learning à 13 %. Ce sont des cours de moins de 2 minutes. 

Les contenus les plus plébiscités sont donc les formats courts, souvent consommés depuis un téléphone mobile. Les contenus doivent y être ciblés, percutants et ne surtout pas susciter l’ennui, car sur mobile, l’attention est volatile ! On note également une tendance à la gamification des contenus d’e-learning.

Dans la réussite d’une formation en e-learning, on remarque l’importance majeure d’un dispositif tel que le tutorat : 

  • 60 % des dispositifs non tutorés ont un taux de complétion inférieur à 10 %.
  • 70 % des dispositifs tutorés ont en revanche un taux de complétion supérieur à 60 %.

(ISTF, 2020)

De plus, on observe qu’en France, la digitalisation touche autant le secteur public que le secteur privé. On estime aujourd’hui que les formations d’entreprise uniquement dispensées en présentiel ne représenteraient plus que 19 % des formations délivrées ! 

Ainsi, 92 % des grandes entreprises françaises utilisent le blended learning, mêlant le présentiel et le distanciel. Dans le secteur public, ce sont 70 % des formations qui sont enseignées de cette façon. Finalement, le rythme est celui d’une formation en ligne ultra flexible, tout en favorisant le contact avec les formateurs. Une bonne manière de conjuguer le virtuel et le contact humain ? Baromètre AFINEF – AFINEF

Les Freins au Développement du Digital Learning en Entreprise

Les Freins au Développement du Digital Learning en Entreprise

Dans certaines entreprises françaises, la formation en ligne est difficile à mettre en place, surtout au niveau du service RH. Les freins sont multiples.

  • Le manque de temps ou d’effectifs pour 35 % des répondants.
  • Le manque de compétences en digital learning à 32 %.
  • Le manque de budget : 15 %.
  • Le manque d’adhésion des formateurs : 10 %.
  • Les outils informatiques jugés pas assez performants : 7 %.
  • Le manque d’adhésion des apprenants : 7 %
  • Le manque d’adhésion de la hiérarchie : 6 %.
  • Le manque d’efficacité pédagogique : 3 %.

(Baromètre ISTF, 2023).

Comme tout changement structurel dans les habitudes de travail, le passage à une solution d’e-learning demande aux entreprises de s’adapter et aux professionnels de faire connaissance avec un nouveau média. Néanmoins, le jeu en vaut vraiment la chandelle !

Alors, qu’est-ce qui motive les apprenants ? (Baromètre ISTF, 2023).

  • Trouver un contenu directement en lien avec la problématique de leur métier : 23 %.
  • Obtenir une certification : 14 %.
  • Être accompagné par un tuteur : 14 %.

Pour aller plus loin, une fois l’apprentissage débuté, qu’est-ce qui donne envie aux apprenants d’aller jusqu’au bout de leur cursus digital ?

  • La présence d’un tuteur : 21 %.
  • La certification promise : 18 %.
  • La résolution des « problématiques métier » : 17 %.

Les Données de l’E-Learning dans le Monde

Les Données de l’E-Learning dans le Monde
  • La part de marché de l’e-learning dans le monde est de 190 milliards de dollars et il devrait approcher les 400 milliards de dollars en 2026.
  • Les États-Unis représentent 40 % du marché mondial.
  • 61 % des internautes d’Afrique du Sud déclarent regarder des vidéos d’e-learning chaque semaine. Les internautes philippins arrivent en deuxième position, avec 60 %. (Statista, 2023)

Ces chiffres impressionnants marquent bien l’explosion de l’e-learning partout sur le globe. Si cette croissance tend à se stabiliser un peu en Europe et aux États-Unis, elle va être stupéfiante en Asie ! 

Pour entrer davantage dans le détail, voyons quelle part des internautes regardent des vidéos en ligne à visée d’apprentissage, chaque semaine, dans le monde, par tranche d’âge (Statista, 2023) :

  • 45 % de la tranche d’âge 16/24 ans (45,8 % d’hommes et 45,6 % de femmes).
  • 43 % des 25/34 ans (42,6 % d’hommes et 41,6 % de femmes).
  • 42 % des 35/44 ans (41,3 d’hommes et 39,6 de femmes).
  • 38 % des 45/54 ans (38,4 % d’hommes et 34,1 % de femmes).
  • 34 % des 55/64 ans (33,7 % d’hommes et 30,7 % de femmes).

En janvier 2023, ByJu était la société « licorne EdTech » la mieux valorisée à l’échelle mondiale, pesant presque 22 milliards de dollars. Dans le top 10 des licornes, cinq sont américaines, deux sont indiennes, et deux autres sont autrichiennes et canadiennes. (Statista, 2023).

Les Perspectives de l’E-Learning

Entre 2018 et 2023, le marché mondial de l’apprentissage en ligne montrera une croissance incrémentielle de près de 64 milliards de dollars. (Businesswire, 2018)

Et d’ici à 2027, avec un taux de croissance annuel de plus de 37 % par an, le marché des MOOC (Massive Open Online Course) devrait atteindre plus de 67 milliards de dollars ! (Businesswire, 2021)

Le marché américain de l’apprentissage en ligne devrait croître de 12,81 milliards de dollars entre 2020 et 2024.

D’ici à 2026, le marché mondial de l’apprentissage en ligne devrait atteindre près de 400 milliards de dollars. (Statista, 2023)

D’ici à 2027, l’apprentissage mobile, qui connaît une croissance très rapide, pourrait atteindre 80,1 milliards de dollars dans le monde. (GlobeNewswire, 2020). Il faut savoir qu’en 2015, il ne valait que 7.98 milliards de dollars contre 22,4 en 2020.

Entre 2022 et 2024, les tendances clés liées à l’e-learning sont la réalité augmentée et la réalité virtuelle, qui vont venir enrichir les outils digitaux. (GlobeNewswire, 2020) Grâce à des expériences captivantes et immersives, il y a fort à parier que l’apprentissage va devenir plus impactant et agréable. 

En Conclusion 

Vous l’avez compris, le secteur de la formation en ligne est florissant, aussi bien à titre privé et récréatif, qu’à titre professionnel en entreprise. L’e-learning est un facteur de productivité et de rentabilité pour les grandes entreprises, puisqu’il agit non seulement sur l’engagement, sur le moral des salariés et les revenus qu’ils génèrent. 

Vous avez une idée de formation en ligne ? 

Vous possédez une expertise que vous voudriez partager et propulser comme une source de revenus fiable ? 

C’est plus que jamais le moment de miser sur l’e-learning ! 

Faites le plein de statistiques en jetant un coup d’œil aux articles Statistiques du Marketing de Contenu ou Chiffres & Faits Importants du Blogging.

Sources 

  1. Tendances formation 2023 : les chiffres du digital learning, Myrhline
  2. Le baromètre 2022 du digital learning, ISTF
  3. E-learning and digital education – Statistics & Facts, Statista
  4. Baromètre Formation – Les besoins des salariés en 2023, Edflex
  5. E Learning Climbing To $325 Billion By 2025 UF Canvas Absorb Schoology Moodle, Forbes
Naier Saidane

Naier Saidane

Blogueur, Podcasteur & Coach Entrepreneuriat

Naier est blogueur et expert en business en ligne. Rejoignez Naier et 53k lecteurs mensuels de L’Entrepreneur en vous pour construire, développer et monétiser votre business en ligne.

À LIRE ÉGALEMENT

Platforme podcast
crm statistiques
logiciel RH SIRH
Guide pratique transcripteur
Devenir assistant virtuel
Meilleurs logiciels CRM