Devenir Consultant Indépendant (9 Réponses pour Débutants)

Naier Saidane • Mis à jour le 14 mars 2022

Vous vous demandez comment faire pour devenir consultant indépendant ? 

Vous trouverez dans cet article, toutes les informations qui vous aideront à franchir le pas (les étapes, les formations, la rémunération ainsi que les exigences légales).

C’est comme si vous y êtes déjà dès aujourd’hui.

Prêt ? C’est parti.

comment devenir consultant indépendant

1. C’est Quoi un Consultant Indépendant ?

Un consultant indépendant est un professionnel qui fait bénéficier de son expertise à des entreprises.

Il peut intervenir selon ses compétences sur différentes thématiques :

  • Les ressources humaines,
  • La gestion financière, 
  • Le marketing et la communication,
  • La gestion stratégique,
  • Le système d’information…

Les tâches d’un conseiller indépendant sont diverses.

ll réalise dans un premier temps un audit de l’entreprise puis propose un plan stratégique ainsi que des solutions pour résoudre les problématiques.

Suite à cela, le conseiller indépendant va mettre en place les outils nécessaires et assurer le suivi des moyens mis en œuvre.

2. Peut-on Devenir Consultant Indépendant Sans diplôme ?

Il est tout à fait possible de devenir consultant indépendant sans diplôme.

Il n’existe d’ailleurs pas de diplôme spécifique pour ce métier.

Ce qui compte pour devenir consultant indépendant, c’est avant tout votre expertise.

Pour venir en aide à une entreprise et l’accompagner, vous devez être une référence dans votre domaine. 

Les grandes entreprises vont faire appel à vous si vous avez des connaissances et compétences solides.

Il existe cependant des formations en ligne qui vous aideront à identifier votre expertise et à maîtriser les concepts de base du métier de consultant indépendant.

A voir aussi : Qui Peut Devenir Freelance

3. Comment Devenir Consultant à son Compte ?

Si vous souhaitez franchir le pas et devenir consultant indépendant, vous devez respecter certaines étapes essentielles afin de garantir le succès de votre activité.

1. Choisir une Cible

La première étape consiste à comprendre qui est votre public cible.

Il s’agit des personnes susceptibles de faire appel à vos services, celles que vous pouvez aider grâce à vos compétences.

Par exemple, si vous êtes consultant dans les systèmes d’information, demandez-vous « avec quelle entreprise je souhaite travailler ? Qui est-ce que je peux aider et accompagner grâce à mon savoir-faire ? »

Cela vous permettra ensuite de créer une offre sur-mesure.

2. Construire une Offre

Construire votre offre consiste à définir exactement ce que vous allez proposer à vos clients en termes de prestations de services et à définir vos tarifs.

Axez votre offre sur les bénéfices que vous apportez à vos clients et non pas sur les fonctionnalités.

Je m’explique avec un exemple.

  • Une fonctionnalité : Une présentation PowerPoint pour vos équipes commerciales
  • Un bénéfice : Faciliter la décision de votre client et signer plus de contrats (c’est-à-dire Gagner plus d’argent)

lorsque vous proposez un service, vous devez savoir ce que votre futur client veut vraiment.

En d’autres termes, les bénéfices qu’il cherche à atteindre en achetant votre service.

3. Adopter la stratégie de l’Intermédaire

Dans le conseil, il est fréquent de faire appel à des sociétés de conseil qui ont un carnet de client et qui ne peuvent pas répondre à l’ensemble des besoins de leur client avec leurs consultants.

La société de conseil agit tel un intrmédaire qui vous donne accès à un portefeuille de clients auquel vous n’aurez pas pu y avoir accès autrement.

La société de conseil prend une commission (généralement un pourcentage) sur la prestation.

En fait, mes plus gros contrats en freelance, je les ai eus grâce à des intermédiaires et je continue aujourd’hui à utiliser cette technique.

4. Décrocher votre Premier Client

Vous avez défini votre offre et êtes prêt à décrocher votre premier client ?

  • Prospectez : Partez à rencontre de votre cible afin de lui proposer vos services. Vous pouvez procéder de manière directe en prenant rendez-vous ou de manière indirecte par emailing et par téléphone. L’important, c’est que votre prospection soit ciblée et personnalisée.
  • Travaillez votre réseau : Pensez à informer votre entourage de votre activité (amis, famille, anciens collègues de travail…) Utilisez également le réseau social LinkedIn qui permet de réseauter et booster votre visibilité.
  • Communiquez : Partagez votre expérience, votre savoir-faire et vos offres sur internet (sur les réseaux sociaux, à travers un site internet de freelance, une page Google ou encore sur des plateformes de sourcing). Vous pouvez également créer des supports de communication tels que des cartes de visite.
  • Enfin travailler votre stratégie commerciale : Vous pouvez par exemple proposer à vos clients une semaine d’intégration gratuite afin de les rassurer et de leur prouver votre capacité à prendre en charge le projet qu’ils souhaitent vous confier.

5. Fidéliser vos Clients

Un contrat d’un mois peut se transformer en une relation de 5 ans !

Si vous donnez satisfaction à votre client, il n’est pas rare que ce dernier continue à faire appel à vous pendant plusieurs années.

S’il est satisfait de votre prestation, il n’hésitera pas non plus à vous recommander auprès de ses collègues, fournisseurs et autres connaissances.

4. Quelle Formation en Ligne pour Devenir Consultant ?

Il n’existe pas de formation spécifique pour devenir consultant.

Ce qui est réellement important, et ce qui vous mènera à ce métier, c’est votre savoir-faire et votre savoir-être.

En tant qu’indépendant, il est crucial de continuer à se former sur son secteur d’activité. L’expertise, vous allez l’acquérir avec le temps et les expériences.

C’est le savoir-faire.

Ensuite, il est particulièrement important d’offrir la meilleure expérience client qu’il soit.

Parce que la plupart des freelances ne le font pas et voient leurs clients partir rapidement sans jamais revenir.

C’est le savoir-être.

Formation Vidéo GRATUITE pour Démarrer une Activité à Côté

Même si vous êtes débutant, sans idée, débordé et sans site web.
Je veux voir la 1ère vidéo d’abord →

5. Combien Gagne un Consultant Freelance ?

En tant qu’indépendant, c’est vous qui choisissez vos tarifs !

Afin de vous faire une idée ce que vous pouvez gagner en tant que consultant indépendant, référez-vous aux deux fourchettes ci-dessous :

  • Le coût journalier d’un consultant freelance junior se situe en moyenne entre 300 € et 500 €,
  • Le coût journalier d’un consultant freelance senior se situe entre 600 € et 1200 €,

Sachez que vous avez la possibilité de facturer vos clients à l’heure, au forfait ou encore à la journée.

Mais, à la journée c’est le plus pratiqué.

Différents critères sont à prendre en compte pour faire votre choix et fixer vos honoraires.

  • Cela peut varier si votre prestation est ponctuelle ou régulière,
  • Si vous vous déplacez ou non chez votre client,
  • Cela dépend également de ce que pratiquent les autres freelances sur le marché : les standards du secteur.

Enfin, il est important d’avoir une bonne connaissance du prix du marché afin de rester crédible et cohérent dans vos offres.

6. Comment se Faire Payer comme Consultant ?

La facturation lorsque vous êtes consultant indépendant est très simple.

Vous devez créer une facture et l’envoyer à votre client en fin de mois ou à la fin de votre prestation.

Votre client vous réglera ensuite le montant dû par virement, PayPal ou tout autre mode de paiement que vous aurez défini ensemble.

7. Quel Statut pour un Consultant Indépendant ?

Pour exercer votre activité de consultant indépendant en tant qu’indépendant, vous devez vous déclarer.

Pour cela, vous avez le choix entre différents statuts, notamment :

  • Le statut d’autoentrepreneur,
  • L’entreprise individuelle, 
  • L’EURL (L’Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée),
  • Et la SASU (Société par actions simplifiée unipersonnelle),

8. Quel est le Meilleur Statut Juridique pour un Consultant ?

Afin de choisir le meilleur statut juridique pour votre activité de consultant indépendant, vous devez prendre en compte un certain nombre de critères.

Auto-Entrepreneur

Il s’agit du statut le plus commun lorsque vous commencez son activité. Vos cotisations sociales et votre impôt sur le revenu sont calculés de manière mensuelle ou trimestrielle (selon l’option choisie), au prorata du chiffre d’affaires encaissé. 

Les auto-entrepreneurs sont exonérés de TVA et bénéficient d’obligations comptables et administratives simplifiées ainsi que d’aides comme l’ACRE (Aide à la création ou à la reprise d’une entreprise).

Attention, ce statut n’est plus applicable si vous dépassez un certain seuil de chiffre d’affaires annuel (72 600 euros). 

Entreprise Individuelle

L’entreprise individuelle à de nombreux avantages lorsque vous exercez une activité de consultant. En effet, ce statut ne nécessite aucun capital social, le patrimoine personnel et professionnel de l’entrepreneur ne font qu’un. 

De plus, vous n’avez pas de limites de chiffre d’affaires, vous pouvez développer votre activité comme vous le souhaitez.

Cependant, votre responsabilité est engagée sur l’ensemble de vos actions et de votre patrimoine et les charges sociales sont élevées.

EURL

L’EURL est une société qui se constitue de façon très simple, car elle ne compte qu’un seul associé. 

Pour créer cette société, vous n’avez pas besoin de capital minimum, vous pouvez tout à fait constituer votre société avec un capital de 1 €.

Le deuxième avantage de l’EURL, c’est que votre responsabilité est limitée au montant de vos apports, cela signifie donc que vos biens personnels seront protégés en cas de problèmes.

Enfin, vous pouvez choisir entre l’impôt sur le revenu (IR) et l’impôt sur les sociétés (IS).

En revanche, vous devez prévoir une certaine somme pour la rédaction des statuts, le coût d’immatriculation et la publication dans un journal d’annonces légales.

Sachez aussi que ce statut est peu flexible, il sera compliqué de faire évoluer votre EURL en SARL par exemple dans le futur.

SASU

Comme pour l’EURL, en choisissant la SASU vous bénéficiez d’un montant libre de votre capital ainsi que de la responsabilité limitée.

De plus, avec la SASU, la rédaction des statuts est complètement libre, vous pouvez définir vos propres règles de fonctionnement sans contraintes juridiques.

Si vous souhaitez choisir ce statut, voici les inconvénients à prendre en compte :

  • Le coût élevé pour la création et le fonctionnement de la SASU,
  • L’obligation de nommer un commissaire aux comptes,
  • L’Imposition à l’impôt sur le revenu pendant 5 ans maximum.

Le choix du statut juridique n’est pas évident, car plusieurs critères sont à prendre en compte, je vous invite donc à bien vous renseigner et à faire appel à un professionnel si nécessaire.

9. Quelles sont les Exigences Légales pour être un Consultant Indépendant ?

Il n’existe aucune exigence légale pour devenir consultant indépendant mis à part vous créer et gérer votre autoentreprise.

Selon le statut que vous choisirez, vous devrez faire appel à un expert-comptable qui vous guidera pour cette partie administrative.

Enfin, l’assurance Responsabilité Civile Professionnelle n’est pas obligatoire pour tous les secteurs d’activité, mais vos clients peuvent exiger que vous en possédiez une.

Cet article est-il utile ?

Naier Saidane

Naier est le fondateur de L'Entrepreneur en vous. 

Passionné d’entrepreneuriat, il a créé plusieurs business. 

Il partage tout ce qu'il a appris sur la création de nouvelles sources de revenus rentables. 

Naier examine aussi et sélectionne pour vous les meilleurs logiciels du moment pour gérer efficacement votre entreprise en ligne.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Rejoignez les Membres de la Newsletter !

Stratégies et vies d'entrepreneurs directement dans votre boîte email.