Vous vous demandez comment faire pour devenir consultant indépendant ? 

C’est une aventure passionnante, mais par où commencer ? 

Plongez dans notre guide pratique pour découvrir les étapes clés, les compétences requises, et les meilleurs conseils pour réussir dans cette carrière

Vous êtes prêt à franchir le pas ?

devenir consultant independant

Points Clés (TL;DR)

  • Il faut définir clairement sa niche et sa cible de clientèle pour se démarquer.
  • Auto-entrepreneur, entreprise individuelle, EURL, SASU, etc. Le choix dépendra de votre situation personnelle et de ses objectifs.
  • Devenir consultant implique de se conformer à certaines obligations légales, fiscales et administratives.
  • Pour attirer des clients, travaillez votre présence en ligne, le marketing de contenu, mais aussi misez sur le réseautage et les recommandations.
Sommaire
  1. Points Clés (TL;DR)
  2. Récapitulatif des Étapes Clés
  3. Qu’est-ce qu’un Consultant Indépendant ?
  4. Peut-on Devenir Consultant Indépendant sans Diplôme ?
  5. Pourquoi Devenir Consultant Indépendant ?
  6. Premiers Pas vers l’Indépendance
  7. Aspects Pratiques du Consulting
  8. Les 4 Étapes Clés pour Devenir Consultant Indépendant
  9. Construire les Fondations de son Activité
  10. Comment Devenir Consultant Indépendant?
  11. Développer son Activité de Consulting
  12. Surmonter les Défis du Consulting Indépendant
  13. Quelles sont les Exigences Légales pour Être Consultant Indépendant ?
  14. FAQ
  15. Conclusion

Récapitulatif des Étapes Clés

Définir Votre Niche

Plonger tête la première dans le consulting n’est pas une option judicieuse. Établir d’emblée sa spécialité s’impose comme une nécessité. Pourquoi ? 

Un expert dédié à un domaine précis inspirera davantage confiance qu’un généraliste auprès des clients potentiels. 

Tirez parti de votre riche expérience, à l’instar d’un vétéran du marketing digital qui se positionne comme référent SEO pour les PME.

Acquérir les Compétences Requises

Aucun diplôme spécifique ? Rien de dramatique ! 62% des consultants affirment qu’expérience et savoir-faire pratiques prévalent largement sur les certifications théoriques

Voici quelques aptitudes incontournables : maîtrise de la gestion de projets, analyse pointue des données, aisance communicationnelle et résolution efficiente des problématiques rencontrées. 

Des formations en ligne accessibles sur Coursera ou LinkedIn Learning vous permettront d’acquérir ces précieux atouts.

Choisir la Structure Juridique

La complexité des différents statuts juridiques peut souvent confondre ceux qui sont nouveaux dans ce domaine. Voici un tableau récapitulatif des options les plus courantes en France:

Obligations Fiscales et Administratives

Une fois le choix arrêté, il convient de se conformer aux diverses contraintes légales et fiscales, parmi lesquelles : immatriculer votre structure auprès de la CCI, tenir rigoureusement vos comptes (grâce à des outils comme QuickBooks) et déclarer/acquitter vos impôts dans les délais impartis selon votre régime (mensuel ou trimestriel pour l’auto-entrepreneur).

Développer et Fidéliser une Clientèle

processus réseautage

Attirer et préserver une clientèle constitue souvent l’épreuve majeure pour les consultants débutants. 

Quelques pistes efficaces : miser sur le réseautage lors d’événements dédiés (70% des consultants y trouvent leurs premiers contrats d’après l’INSEE), déployer une stratégie de content marketing percutante via un blog d’experts, et capitaliser sur les témoignages positifs pour asseoir votre crédibilité.

Devenir consultant indépendant exige donc une préparation minutieuse, mais en identifiant judicieusement sa niche, en cultivant ses compétences, en optant pour un statut adapté et en appliquant les bonnes stratégies commerciales, la réussite est à portée de main. 

Qu’est-ce qu’un Consultant Indépendant ?

Un consultant indépendant est un professionnel qui fait bénéficier de son expertise à des entreprises.

Il peut intervenir selon ses compétences sur différentes thématiques :

  • Les ressources humaines,
  • La gestion financière, 
  • Le marketing et la communication,
  • La gestion stratégique,
  • Le système d’information…

Les tâches d’un conseiller indépendant sont diverses.

Il réalise, dans un premier temps, un audit de l’entreprise puis propose un plan stratégique ainsi que des solutions pour résoudre les problématiques.

Suite à cela, le conseiller indépendant va mettre en place les outils nécessaires et assurer le suivi des moyens mis en œuvre.

Peut-on Devenir Consultant Indépendant sans Diplôme ?

Il est tout à fait possible de devenir consultant indépendant sans diplôme.

Il n’existe d’ailleurs pas de diplôme spécifique pour ce métier.

Ce qui compte pour devenir consultant indépendant, c’est avant tout votre expertise.

Pour venir en aide à une entreprise et l’accompagner, vous devez être une référence dans votre domaine

Les grandes entreprises vont faire appel à vous si vous avez des connaissances et compétences solides.

Il existe cependant des formations en ligne qui vous aideront à identifier votre expertise et à maîtriser les concepts de base du métier de consultant indépendant.

A voir aussi : Qui Peut Devenir Freelance

Pourquoi Devenir Consultant Indépendant ?

Le statut de consultant indépendant recèle d’indéniables attraits, au nombre desquels :

Une Totale Autonomie

Gérer librement son emploi du temps sans aucune contrainte hiérarchique constitue un avantage majeur. Vous décidez souverainement de vos créneaux d’activité, de vos partenaires et missions. Qu’il s’agisse de matinalité, de nocturne ou de pauses à votre guise, une répartition équilibrée entre vies professionnelle et privée devient pleinement envisageable.

Un Potentiel de Rémunération Illimité

Contrairement au salariat, vos revenus ne sont plus plafonnés. 

Selon McKinsey, 20 à 30% des indépendants dépassent même leurs anciennes rétributions d’employés. 

Votre capacité à convaincre et valoriser vos services auprès des clients déterminera vos honoraires.

Un Tremplin Pour Votre Épanouissement

Chaque mission représente un formidable tremplin d’évolution personnelle et d’enrichissement de votre bagage professionnel. 

La polyvalence étant de mise, vous apprendrez à maîtriser divers aspects stratégiques (marketing, comptabilité, relation client…).

Une Appétence pour la Diversité

Lassé de la monotonie d’une tâche répétitive ? En tant que consultant indépendant, vous bénéficiez d’une variété de clients, de secteurs et de projets stimulants qui garantissent une expérience toujours renouvelée et sans monotonie.

Liberté de Pensée et d’Action

En tant que seul capitaine à bord, vous définissez vos propres lignes de conduite en adéquation avec vos valeurs, vos méthodes et sans avoir de compte à rendre.

Une Solide Réputation à Bâtir

Prouver votre capacité à vous autogérer et délivrer des missions de qualité vous conférera crédibilité et reconnaissance auprès des donneurs d’ordre.

En définitive, opter pour l’indépendance représente un sérieux accélérateur de motivation et d’accomplissement personnel. 

Pour vous inspirer, consultez les parcours de consultants indépendants couronnés de succès sur lentrepreneurenvous.com.

Premiers Pas vers l’Indépendance

Évaluer ses Compétences et son Expertise

Avant d’embrasser la voie du consulting indépendant, jauger objectivement ses compétences et son expertise s’avère primordial. Une autocritique franche de votre parcours et de votre réseau vous aidera à y voir plus clair.

Dressez l’inventaire de vos aptitudes techniques et comportementales. Votre maîtrise de l’analyse de données ou de la gestion de projets représente-t-elle un atout ? Identifiez clairement vos domaines d’excellence.

Une longue expérience, acquise au fil des années dans un secteur donné, constitue un sérieux tremplin selon 85% des consultants sondés par l’Observatoire. 

Cependant, vos réalisations bénévoles, stages et même hobbies peuvent également nourrir votre profil.

Le réseautage professionnel reste également incontournable. LinkedIn révèle que 70% des opportunités émanent des contacts interpersonnels. 

Réactivez d’anciennes collaborations, participez à des événements dédiés et soyez présent sur les plateformes spécialisées. Votre réseau représente un vivier de recommandations, d’apprentissages et de partenariats potentiels.

Se Lancer sans Diplôme Spécifique

Contrairement aux idées reçues, un diplôme spécifique n’est pas indispensable pour percer dans le conseil. 

C’est avant tout votre expérience, savamment mise en valeur, qui primera.

Comment y parvenir ? Sophie, spécialiste du marketing digital forte de 10 années d’expérience malgré l’absence de formation initiale dédiée, illustre la démarche gagnante. 

En créant un portfolio en ligne répertoriant ses succès, études de cas et recommandations clients, elle a rapidement décroché de lucratifs contrats en tant que consultante indépendante.

Si toutefois vous jugez un renfort académique profitable, de nombreux organismes proposent des certifications valorisantes. À l’instar de HubSpot Academy offrant gratuitement des distinctions marketing digital, ces gages de compétences actualisées renforceront votre crédibilité.

Clarifier son Projet et ses Motivations

Avant de vous précipiter, octroyez-vous un temps de réflexion pour définir clairement les contours de votre projet professionnel et vos réelles motivations, une étape trop souvent négligée.

mindmap

Déterminez précisément votre niche et cible de clientèle. 

Par exemple, riche d’une expertise financière, vous pourriez vous positionner comme consultant dédié à l’optimisation de gestion pour les PME. 

Circonscrire ainsi votre créneau orientera efficacement vos efforts commerciaux vers les bons prospects.

N’omettez pas d’analyser vos mobiles personnels. La quête de flexibilité, de nouveaux défis ou de meilleurs revenus ? Consulting Success indique que 60% des consultants indépendants sont motivés par le désir d’autonomie. Avoir constamment ces ambitions en tête vous aidera à éviter de vous égarer.

En définitive, passer au crible vos compétences, valoriser votre expérience acquise et clarifier votre vision constituent des jalons indispensables pour une transition réussie. 

N’oubliez pas que chaque parcours reste unique. Misez sur vos atouts pour tracer votre propre voie.

Aspects Pratiques du Consulting

Comparaison des statuts juridiques pour ceux qui veulent devenir consultant free-lance

Quand il s’agit de choisir le bon statut juridique pour votre activité de consultant indépendant, vous avez plusieurs options. 

Chacune de ces formes juridiques a ses propres avantages et inconvénients en termes de protection juridique, de responsabilité financière et de gestion fiscale.

Pour exercer votre activité de consultant indépendant en tant qu’indépendant, vous devez vous déclarer.

Pour cela, vous avez le choix entre différents statuts, notamment :

  • Le statut d’autoentrepreneur,
  • L’entreprise individuelle, 
  • L’EURL (L’Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée),
  • Et la SASU (Société par actions simplifiée unipersonnelle),

Quel est le Meilleur Statut Juridique pour un Consultant ?

Afin de choisir le meilleur statut juridique pour votre activité de consultant indépendant, vous devez prendre en compte un certain nombre de critères.

Auto-Entrepreneur

Il s’agit du statut le plus commun lorsque vous commencez votre activité. Vos cotisations sociales et votre impôt sur le revenu sont calculés de manière mensuelle ou trimestrielle (selon l’option choisie), au prorata du chiffre d’affaires encaissé. 

Les auto-entrepreneurs sont exonérés de TVA et bénéficient d’obligations comptables et administratives simplifiées ainsi que d’aides comme l’ACRE (Aide à la création ou à la reprise d’une entreprise).

Attention, le statut auto entrepreneur n’est plus applicable si vous dépassez un certain seuil de chiffre d’affaires annuel (72 600 euros). 

Entreprise Individuelle

L’entreprise individuelle a de nombreux avantages lorsque vous exercez une activité de consultant. 

Effectivement, une entreprise individuelle ne requiert pas de capital social et confond le patrimoine personnel avec celui professionnel de l’entrepreneur.

De plus, vous n’avez pas de limites de chiffre d’affaires, vous pouvez développer votre activité comme vous le souhaitez.

Cependant, votre responsabilité est engagée sur l’ensemble de vos actions et de votre patrimoine et les charges sociales sont élevées.

EURL

L’EURL est une société qui se constitue de façon très simple, car elle ne compte qu’un seul associé

Pour créer cette société, vous n’avez pas besoin de capital minimum, vous pouvez tout à fait constituer votre société avec un capital de 1 €.

Le deuxième avantage de l’EURL, c’est que votre responsabilité est limitée au montant de vos apports, cela signifie donc que vos biens personnels seront protégés en cas de problèmes.

Enfin, vous pouvez choisir entre l’impôt sur le revenu (IR) et l’impôt sur les sociétés (IS).

En revanche, vous devez prévoir une certaine somme pour la rédaction des statuts, le coût d’immatriculation et la publication dans un journal d’annonces légales.

Sachez aussi que ce statut est peu flexible, il sera compliqué de faire évoluer votre EURL en SARL par exemple dans le futur.

SASU

Comme pour l’EURL, en choisissant la SASU vous bénéficiez d’un montant libre de votre capital ainsi que de la responsabilité limitée.

De plus, avec la SASU, la rédaction des statuts est complètement libre, vous pouvez définir vos propres règles de fonctionnement sans contraintes juridiques.

Si vous souhaitez choisir ce statut, voici les inconvénients à prendre en compte :

  • Le coût élevé pour la création et le fonctionnement de la SASU,
  • L’obligation de nommer un commissaire aux comptes,
  • L’imposition à l’impôt sur le revenu pendant 5 ans maximum.

Le choix du statut juridique n’est pas évident, car plusieurs critères sont à prendre en compte, je vous invite donc à bien vous renseigner et à faire appel à un professionnel si nécessaire.

Domiciliation et Autres Formalités Administratives

Une fois que vous avez choisi votre statut juridique, la prochaine étape est la domiciliation de votre entreprise. 

Options de domiciliation

  • Domicile personnel : Simple et économique, mais peut poser des problèmes de confidentialité.
  • Espace de coworking : Idéal pour le networking et une adresse professionnelle.
  • Entreprise de domiciliation : Offre une adresse prestigieuse et des services supplémentaires (réception du courrier, salles de réunion).

Formalités administratives 

  • Inscription au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) ou au Répertoire des Métiers (RM).
  • Obtention d’un numéro SIRET.
  • Publication d’une annonce légale.

Une solution logiciel de gestion administrative comme FreshBooks peut grandement faciliter la facturation et le suivi des paiements en tant qu’auto entrepreneur consultant.

Le Régime Social du Consultant Indépendant

Votre couverture sociale dépendra du régime sélectionné : travailleurs non-salariés (TNS) ou régime général des indépendants assimilés salariés.

Les TNS bénéficient de contributions allégées, mais leurs droits à la retraite et la protection maladie se calculent au prorata de leurs cotisations.

À l’inverse, le régime général implique des cotisations plus conséquentes, mais garantit une meilleure couverture sociale globale en termes de retraite et de soins.

Le Régime Fiscal du Consultant Indépendant

Choisir le bon régime fiscal est essentiel pour optimiser vos charges et vos impôts.

Options fiscales

  • Micro-entreprise avec prélèvement libératoire : Simplicité administrative, mais plafonds de chiffre d’affaires.
  • Régime réel simplifié : Plus de déductions possibles, mais obligations comptables plus complexes.

Obligations fiscales 

  • Déclarations fiscales régulières.
  • Gestion de la TVA.
  • Optimisation fiscale : Déductions de frais professionnels.

Création d’Entreprise et Choix de la forme Juridique

Votre forme juridique doit être alignée avec vos objectifs professionnels.

Critères de choix 

  • Objectifs professionnels : Freelance à long terme ou projet temporaire ?
  • Chiffre d’affaires prévu : Petit ou grand ?
  • Besoins en financement : Nécessité d’investissements ?
  • Volonté de croissance : Planifiez-vous d’embaucher ou de collaborer ?

En fin de compte, chaque situation est unique. Il est crucial de bien s’informer et, si possible, de consulter un expert-comptable ou un avocat pour des conseils personnalisés.

Avec ces conseils en poche, vous êtes désormais bien équipé pour naviguer dans le monde du consulting indépendant en France. Je vous souhaite toute la réussite dans votre parcours entrepreneurial !

Les 4 Étapes Clés pour Devenir Consultant Indépendant

Devenir consultant indépendant sans diplôme spécifique est possible. Voici les 4 étapes clés à suivre pour garantir le succès de votre activité :

  • Identifiez votre public cible, les clients que vous pouvez aider grâce à votre expertise. Par exemple, si vous êtes consultant en systèmes d’information, ciblez les entreprises que vous pouvez accompagner.
  • Construisez une offre sur-mesure axée sur les bénéfices concrets que vous apporterez à vos clients, plutôt que les fonctionnalités. Proposez des services qui répondent à leurs besoins réels.
  • Adoptez la stratégie de l’intermédiaire. Faites appel à des sociétés de conseil qui vous donneront accès à leur portefeuille de clients contre une commission. C’est ainsi que j’ai décroché mes plus gros contrats.
  • Pour décrocher vos premiers clients : prospectez de manière ciblée, travaillez votre réseau, communiquez en ligne, et proposez par exemple une semaine d’essai gratuite.

Construire les Fondations de son Activité

Élaboration d’un Plan d’Affaires Solide

Un Business Plan, Guide Indispensable

Vous engager dans l’aventure du consulting sans plan d’action reviendrait à voyager sans boussole, au risque de vous égarer. Un business plan solide représente votre feuille de route vers le succès

Il vous permettra de fixer vos objectifs, définir vos stratégies, cerner votre marché cible, identifier la concurrence, gérer vos finances et établir vos projections de croissance. 

Harvard Business Review souligne que les entrepreneurs disposant d’un tel document ont 16% plus de chances de réussir (source : HBR).

Concevoir Votre Business Plan

Pour concevoir un business plan pertinent, voici les éléments cruciaux à intégrer :

businessplan
  • Analyse du marché : Décryptez votre futur terrain de jeu. Identifiez vos clients potentiels, vos compétiteurs et les besoins insatisfaits que vous pourrez combler.
  • Offre de services : Détaillez précisément les prestations à votre catalogue. Un consultant marketing digital pourrait par exemple proposer : gestion de réseaux sociaux, SEO, publicités en ligne, etc.
  • Plan marketing : Comment séduire et fidéliser vos clients ? Digital, réseaux sociaux, partenariats et bouche-à-oreille constituent des leviers à envisager.
  • Organisation opérationnelle : Définissez la structure de votre entreprise. Répartition des rôles en solo ou en équipe ? Gestion du temps et des projets ?
  • Projections financières : Anticipez vos revenus et dépenses à venir grâce à des outils dédiés comme QuickBooks ou Wave.

Des logiciels experts à l’instar de LivePlan ou Bizplan vous guideront également, offrant modèles et conseils pour chaque section.

Gestion des Défis Financiers de la Transition

Conseils financiers pour les nouveaux consultants

L’indépendance peut s’avérer financièrement éprouvante. Voici quelques stratégies pour aborder cette étape cruciale sereinement :

  • Budgétiser : Dressez un budget détaillé englobant l’ensemble de vos dépenses, des plus infimes aux plus conséquentes. Des applications comme YNAB (You Need A Budget) faciliteront le suivi et le respect de votre plan de dépenses.
  • Piloter ses flux de trésorerie : Veillez à une gestion optimale des entrées/sorties d’argent. Facturez promptement et suivez vos règlements avec attention. FreshBooks constitue un outil idoine pour la facturation et le recouvrement.
  • Constituer un matelas de sécurité : Gardez une réserve pour parer aux imprévus, de préférence équivalente à 3 à 6 mois de dépenses courantes.
  • Souscrire aux assurances adéquates : Protégez votre activité et votre personne en souscrivant les polices nécessaires, la responsabilité civile professionnelle étant souvent indispensable pour les consultants.
  • Anticiper la fiscalité : Préparez sereinement la saison des impôts en tenant des livres détaillés. Songez à recruter un comptable ou utiliser des logiciels dédiés comme TurboTax.

Gestion des périodes de revenus irréguliers

Les fluctuations de revenus constituent un défi majeur pour le consultant. Quelques pistes pour y faire face :

  • Diversifier les sources de profits : Ne dépendez pas d’un unique client ou service. Élargissez votre offre afin de toucher diverses cibles.
  • Fixer des tarifs compétitifs : Étudiez les pratiques du marché et ajustez vos prix en conséquence. N’hésitez pas à les réévaluer au gré de vos expertises et expériences.
  • Cultiver une rigueur financière inflexible : Contrôlez scrupuleusement vos dépenses. Évitez les superflus et capitalisez lors des périodes fastes pour amortir les creux.

Guidé par ces conseils et les ajustements dictés par votre situation propre, vous serez paré pour affronter sereinement les défis financiers et bâtir des bases solides. 

Chaque parcours étant unique, n’hésitez pas à personnaliser ces préconisations.

Comment Devenir Consultant Indépendant?

Si vous souhaitez franchir le pas et devenir consultant indépendant, vous devez respecter certaines étapes essentielles afin de garantir le succès de votre activité.

1. Choisir une Cible

La première étape consiste à comprendre qui est votre public cible.

Il s’agit des personnes susceptibles de faire appel à vos services, celles que vous pouvez aider grâce à vos compétences.

Par exemple, si vous êtes consultant dans les systèmes d’information, demandez-vous « avec quelle entreprise je souhaite travailler ? Qui est-ce que je peux aider et accompagner grâce à mon savoir-faire ? »

Cela vous permettra ensuite de créer une offre sur-mesure.

2. Construire une Offre

Construire votre offre consiste à définir exactement ce que vous allez proposer à vos clients en termes de prestations de services et à définir vos tarifs.

Axez votre offre sur les bénéfices que vous apportez à vos clients et non pas sur les fonctionnalités.

Je m’explique avec un exemple.

  • Une fonctionnalité : Une présentation PowerPoint pour vos équipes commerciales
  • Un bénéfice : Faciliter la décision de votre client et signer plus de contrats (c’est-à-dire Gagner plus d’argent)

Lorsque vous proposez un service, vous devez savoir ce que votre futur client veut vraiment.

En d’autres termes, les bénéfices qu’il cherche à atteindre en achetant votre service.

3. Adopter la stratégie de l’Intermédiaire

Dans le conseil, il est fréquent de faire appel à des sociétés de conseil qui ont un carnet de client et qui ne peuvent pas répondre à l’ensemble des besoins de leur client avec leurs consultants.

La société de conseil agit tel un intermédiaire qui vous donne accès à un portefeuille de clients auquel vous n’aurez pas pu y avoir accès autrement.

La société de conseil prend une commission (généralement un pourcentage) sur la prestation.

En fait, mes plus gros contrats en freelance, je les ai eus grâce à des intermédiaires et je continue aujourd’hui à utiliser cette technique.

4. Décrocher votre Premier Client

Vous avez défini votre offre et êtes prêt à décrocher votre premier client ?

  • Prospectez : Partez à la rencontre de votre cible afin de lui proposer vos services. Vous pouvez procéder de manière directe en prenant rendez-vous ou de manière indirecte par emailing et par téléphone. L’important, c’est que votre prospection soit ciblée et personnalisée.
  • Travaillez votre réseau : Pensez à informer votre entourage de votre activité (amis, famille, anciens collègues de travail…) Utilisez également le réseau social LinkedIn qui permet de réseauter et booster votre visibilité.
  • Communiquez : Partagez votre expérience, votre savoir-faire et vos offres sur internet (sur les réseaux sociaux, à travers un site internet de freelance, une page Google ou encore sur des plateformes de sourcing). Vous pouvez également créer des supports de communication tels que des cartes de visite digitales.
  • Enfin travailler votre stratégie commerciale : Vous pouvez par exemple proposer à vos clients une semaine d’intégration gratuite afin de les rassurer et de leur prouver votre capacité à prendre en charge le projet qu’ils souhaitent vous confier.

Développer son Activité de Consulting

Stratégies de Marketing et de Réseautage

En tant que consultant, les réseaux sociaux et le marketing de contenu représentent des atouts majeurs. Au-delà de la visibilité, ils permettent d’étayer votre expertise auprès des prospects. 

type marketing digital

Reddit regorge par exemple de discussions stimulantes où s’entremêlent management, psychologie et autres champs de connaissances propices à l’enrichissement de votre palette.

En appliquant régulièrement des stratégies de négociation acquises à travers vos lectures, vous transcenderez le rôle de consultant pour devenir un expert aux compétences multiples.

Intégrer des collectifs professionnels tels que Toastmasters constitue également une piste judicieuse, vous permettant d’affûter vos talents oratoires tout en tissant un réseau précieux. 

Autant d’atouts décisifs pour convaincre vos interlocuteurs et transformer vos présentations en contrats signés.

Construction d’un Réseau Professionnel et Élargissement de la Clientèle

Construire un réseau solide dès le début de votre carrière de consultant est crucial. Les utilisateurs de Reddit soulignent fréquemment l’importance de maintenir des relations solides avec vos clients existants. 

En fait, ces clients satisfaits sont souvent les meilleurs ambassadeurs de votre marque. Ils vous recommanderont à d’autres, créant ainsi un cercle vertueux de références.

Pensez à votre réseau comme à un jardin. Vous devez le cultiver régulièrement, y consacrer du temps, et y apporter des soins constants. 

Participez à des événements de réseautage, engagez-vous dans des discussions en ligne et montrez-vous utile. Les fruits de ces efforts ne tarderont pas à apparaître sous forme de nouveaux contrats.

Fixer ses Tarifs et Négocier avec les Clients

Combien Gagne un Consultant Freelance ?

En tant qu’indépendant, c’est vous qui choisissez vos tarifs !

Afin de vous faire une idée ce que vous pouvez gagner en tant que consultant indépendant, référez-vous aux deux fourchettes ci-dessous :

  • Le salaire journalier d’un consultant freelance junior se situe en moyenne entre 300 € et 500 €,
  • Le coût journalier d’un consultant freelance senior se situe entre 600 € et 1200 €,

Sachez que vous avez la possibilité de facturer vos clients à l’heure, au forfait ou encore à la journée.

Mais, à la journée c’est le plus courant.

Différents critères sont à prendre en compte pour faire votre choix et fixer vos honoraires.

  • Cela peut varier si votre prestation est ponctuelle ou régulière,
  • Si vous vous déplacez ou non chez votre client,
  • Cela dépend également de ce que pratiquent les autres freelances sur le marché : les standards du secteur.

Enfin, il est important d’avoir une bonne connaissance du prix du marché afin de rester crédible et cohérent dans vos offres.

Comment négocier avec les clients quand on est consultant free-lance ?

technique de négociation

La négociation est un art incontournable pour tout consultant désireux de réussir. En ligne, d’innombrables fils de discussion soulignent l’importance capitale de bien cerner la valeur apportée aux clients. 

Selon certains, une stratégie judicieuse consiste à afficher des tarifs d’entrée de gamme au départ, avant d’opérer des hausses graduelles au fil du temps, au rythme de l’accroissement de l’expérience et de la notoriété.

Imaginons une négociation typique. Vous vous êtes minutieusement documenté sur les pratiques en vigueur. Vous avez évalué de manière précise les avantages compétitifs que vous pouvez offrir. 

Vous disposez ainsi d’arguments solides pour justifier vos prétentions tarifaires, jusqu’au moindre centime. Non seulement cette préparation renforce votre crédibilité, mais elle favorise aussi l’instauration d’un climat de confiance avec les clients dès le départ.

À l’inverse, se présenter sans s’être préalablement bien préparé exposerait à d’importants risques. 

Les acheteurs n’hésiteraient pas à exercer des pressions pour obtenir des rabais substantiels. Vos services finiraient par être perçus comme nettement moins valorisants que ceux proposés par des concurrents mieux préparés.

Se doter d’une stratégie réfléchie constitue donc un impératif. En faisant preuve de professionnalisme, d’ouverture d’esprit et en valorisant vos compétences distinctives, vous parviendrez à instaurer des relations saines et durables. Votre ferme détermination à générer de la valeur ajoutée percera aux yeux des clients.

Comment se Faire Payer comme Consultant ?

La facturation lorsque vous êtes consultant indépendant est très simple.

Vous devez créer une facture et l’envoyer à votre client en fin de mois ou à la fin de votre prestation.

Votre client vous réglera ensuite le montant dû par virement, PayPal ou tout autre mode de paiement que vous aurez défini ensemble.

Optimiser sa Visibilité en Ligne

Améliorer votre présence en ligne est essentiel pour attirer de nouveaux clients. 

Sur Reddit, de nombreux consultants partagent des conseils sur l’optimisation de la visibilité en ligne. 

La création de contenu de qualité est souvent mise en avant. Publiez des articles de blog, des vidéos ou des podcasts où vous partagez vos connaissances et votre expertise.

Utilisez les plateformes de médias sociaux pour diffuser ce contenu et interagir avec votre audience. Un profil LinkedIn bien optimisé, par exemple, peut devenir un puissant aimant à clients. 

Pensez à SEO, aux mots-clés pertinents, et à rester actif sur ces plateformes pour maximiser votre visibilité.

Utilisation des Outils de Gestion de Projet

La gestion optimale des tâches et la collaboration efficace avec les clients passent bien souvent par l’utilisation d’outils dédiés tels que Trello, Asana ou Basecamp. 

Ces solutions permettent un suivi en temps réel de l’avancement des projets, une délégation rationnelle des actions à mener et une communication transparente avec les commanditaires.

Un tableau Trello bien structuré, où chaque tâche est clairement identifiée, chaque délai fixé et chaque intervenant parfaitement informé de ses attributions respectives, représente un gage d’organisation optimale. Productivité accrue et confiance renforcée des clients quant à la capacité d’honorer les engagements contractuels en découlent naturellement.

De tels retours d’expérience, partagés au fil de discussions nourries par des consultants chevronnés, offrent un éclairage concret et des conseils avisés à qui ambitionne de se lancer ou de développer avec succès son activité.

Opter pour des outils professionnels dédiés à la gestion de projet constitue donc un choix stratégique pertinent. 

Leur déploiement méthodique maximise la réactivité comme l’efficacité opérationnelle. Surtout, il témoigne d’une quête permanente d’excellence au service des clients. 

Autant d’atouts décisifs pour asseoir durablement la crédibilité et inspirer naturellement la confiance.

Surmonter les Défis du Consulting Indépendant

Trouver et Retenir les Clients

Attirer et fidéliser une clientèle représente un défi de taille pour tout consultant indépendant. De nombreux professionnels en activité recommandent vivement de se concentrer sur des créneaux spécifiques.

Prenons l’exemple d’un expert en référencement naturel pour cabinets d’avocats. En se positionnant sur cette niche précise, le consultant dégage une réelle valeur ajoutée distinctive. Une telle approche ciblée constitue un atout puissant pour séduire les clients en quête d’une expertise très pointue.

Mais pourquoi s’en tenir là ? Nouer des partenariats stratégiques avec d’autres prestataires complémentaires peut s’avérer particulièrement fructueux. 

Non seulement cette synergie permet d’élargir la palette de services proposés, mais elle favorise aussi la captation de nouveaux prospects qualifiés via un riche réseau de recommandations croisées.

Ainsi, un consultant en marketing digital gagnera à s’associer avec un développeur web. 

Ensemble, ils pourront proposer une offre complète et homogène couvrant tous les aspects d’un projet. 

Pareille approche 360° séduira immanquablement de nombreux clients.

Maintien de la Motivation et Gestion Efficace du Temps

Jongler avec le temps, ça reste un sacré casse-tête pour nous les consultants indépendants, n’est-ce pas ? 

Mais ne vous inquiétez pas, il existe des techniques rodées pour y faire face. Prenez la méthode Pomodoro par exemple : 25 minutes de travail d’arrache-pied, suivies d’une pause de 5 petites minutes. 

Et on réitère sans relâche ! Une façon idéale de rester ultra-concentré et productif sur la longueur.

Les outils comme Toggl ou RescueTime s’avèrent extrêmement pratiques pour une gestion précise de notre temps, car les minutes ont tendance à s’échapper plus rapidement qu’on ne le pense.

Mais au-delà de cette organisation millimétrée, rester motivé représente un autre défi de taille. La clé ? Se fixer des objectifs clairs et réalistes, bien ancrés dans le concret. Viser par exemple 3 nouveaux clients chaque mois ou voir son chiffre d’affaires grimper de 20% en 6 mois, ça donne furieusement envie de se bouger, vous ne trouvez pas ?

Et n’oublions surtout pas de savourer chaque petit succès, aussi minime soit-il ! Qu’on décroche un contrat, qu’on boucle un projet dans les temps, tout prétexte est bon pour fêter ça comme il se doit. 

Ne serait-ce qu’en s’offrant un petit plaisir bien mérité, comme déguster un délicieux café dans notre échoppe préférée !

Réussir ses Missions et Fidéliser ses Clients

Un contrat d’un mois peut se transformer en une relation de 5 ans !

Si vous donnez satisfaction à votre client, il n’est pas rare que ce dernier continue à faire appel à vous pendant plusieurs années.

S’il est satisfait de votre prestation, il n’hésitera pas non plus à vous recommander auprès de ses collègues, fournisseurs et autres connaissances.

Les consultants soulignent également l’importance de demander des retours d’expérience après chaque mission. Ces retours sont précieux pour améliorer continuellement vos services. 

Imaginez qu’un client vous signale que vos rapports mensuels manquent de clarté. Vous avez alors l’opportunité de les améliorer, augmentant ainsi votre valeur perçue et la satisfaction du client.

Ces conseils, issus des expériences de consultants indépendants sur Reddit, peuvent transformer votre activité. 

Adoptez ces stratégies pour surmonter les défis du consulting indépendant et bâtir une carrière prospère et durable.

Quelles sont les Exigences Légales pour Être Consultant Indépendant ?

Bien que le statut de consultant indépendant n’exige aucune formalité administrative particulière, quelques démarches de base s’imposent pour démarrer sereinement cette nouvelle aventure professionnelle dans l’activité de conseil.

Pas besoin de franchir d’épais dossiers ni de se plonger dans des arcanes juridiques ! 

Une fois n’est pas coutume, lancer sa propre activité ne requiert aucune contrainte réglementaire spécifique. 

De quoi réjouir, n’est-ce pas, tous ceux qui souhaitent s’affranchir des pesanteurs bureaucratiques pour se lancer rapidement sur le marché ?

Néanmoins, même dans ce cadre idéal, quelques précautions élémentaires méritent d’être prises en amont. 

Histoire de parfaitement baliser son parcours dès les premiers pas et éviter certains pièges potentiels.

Pour éviter les tracas administratifs, de nombreux consultants optent pour une société de portage salarial qui gère les frais d’immatriculation et autres formalités.

Créer son autoentreprise : un incontournable !

La toute première étape incontournable reste bien sûr de créer son autoentreprise. Ce statut, particulièrement intéressant pour les consultants débutants, permet de bénéficier d’une gestion nettement simplifiée et de charges sociales réduites. 

L’inscription se fait en quelques clics seulement sur autoentrepreneur.urssaf.fr.

Mais attention, ce cadre idéal pour se lancer implique aussi de bien gérer quelques obligations :

  • Déclarer son chiffre d’affaires chaque mois ou trimestre selon son choix initial.
  • S’acquitter des cotisations sociales calculées sur la base des revenus. Comptez environ 22% pour les activités de conseil.

L’accompagnement d’un expert-comptable : un atout majeur

Si la philosophie reste bien de simplifier au maximum les démarches, l’appui d’un professionnel du chiffre s’avère souvent des plus judicieux. Pourquoi ? Tout simplement car un expert-comptable expérimenté sera à même :

  • De nous prodiguer des conseils parfaitement adaptés à notre situation particulière.
  • De se charger de toutes les déclarations fiscales et sociales à notre place.
  • D’optimiser efficacement notre imposition, en identifiant les potentielles niches d’économies.

L’assurance RC Pro : pour inspirer une totale confiance

Même si ce n’est pas une obligation légale, la souscription d’une assurance Responsabilité Civile Professionnelle constitue un must. Les raisons ? Elles sont multiples :

  • Se prémunir juridiquement en cas de litige avec un client.
  • Rassurer notre clientèle en affichant cette couverture, véritable gage de sérieux.
  • Être protégé en cas de dommages matériels, immatériels ou corporels causés accidentellement.

Bref, aucune qualification spécifique n’est certes requise pour se lancer en tant que consultant indépendant. Mais structurer correctement son activité en règle générale – statut, fiscalité, assurance – représente un préalable indispensable. 

Seule cette approche rigoureuse permettra de totalement se consacrer à notre cœur de métier : délivrer des prestations d’excellence à nos clients.

FAQ

Opter pour le portage salarial représente une alternative intéressante. Dans ce cadre, le consultant indépendant se voit « porté » en tant que salarié par une entreprise dédiée. 

Une formule hybride offrant à la fois les avantages du salariat classique – protection sociale, congés payés – et la liberté de définir ses propres missions. De quoi allier sécurité et pleine autonomie dans l’exercice de son activité ! 

Pour de nombreux professionnels, ce système facilite grandement la prospection commerciale tout en allégeant considérablement les tracasseries administratives. 

Tout dépend en réalité de plusieurs paramètres clés : le niveau d’activité escompté ou encore le degré de simplicité administrative recherchée.

Pour démarrer doucement mais sûrement, en limitant un maximum les formalités, le régime très avantageux de la micro-entreprise fait souvent l’unanimité. Une formule idéale pour se faire la main en toute sérénité !

Mais si d’aventure le carnet de commandes venait à se remplir plus vite que prévu ou en cas de souci de protection patrimoniale, d’autres options comme la SASU ou l’EURL pourraient s’avérer nettement plus judicieuses.

Bien que simple sur le papier, la procédure d’immatriculation pour se lancer dans le conseil en véritable indépendant requiert quelques étapes clés.

Tout débute par la rédaction des statuts définissant le cadre juridique de la future structure. Vient ensuite le dépôt du capital social initial sur un compte spécifique bloqué. Une annonce officielle de constitution doit également être publiée.

Le dossier complet, regroupant l’ensemble des pièces justificatives, pourra alors être déposé auprès du greffe du Tribunal de Commerce de sa circonscription. Une fois cette formalité accomplie, plus rien ne s’opposera au réel lancement opérationnel !

La création d’une structure juridique adéquate mais aussi la domiciliation officielle de son entreprise ne doivent en aucun cas être négligées.

La souscription à une assurance professionnelle dédiée et l’immatriculation au vénérable Registre du Commerce et des Sociétés figurent également au programme. Sans oublier l’incontournable ouverture d’un compte sur le portail e-procédures de l’INPI pour remplir le formulaire ad hoc et fournir l’ensemble des justificatifs requis.

Si ce parcours semé d’embûches administratives peut de prime abord rebuter, il reste indispensable pour obtenir le précieux Sésame : un numéro SIREN, aussi indispensable que le Viatique pour pouvoir facturer en toute légalité ses prestations.

Tout consultant indépendant doit impérativement déclarer ses revenus annuels à l’administration fiscale. Le régime d’imposition applicable variant toutefois selon le statut juridique retenu et les options choisies.

Ainsi, pour ceux ayant opté pour l’entreprise individuelle classique, plusieurs voies s’offrent à eux : le régime réel classique, celui très avantageux de la micro-entreprise ou encore, pour les tout nouveaux auto-entrepreneurs, le prélèvement libératoire simplifié.

Des choix cruciaux qui influeront directement sur les modalités de calcul des impôts à acquitter. Déclarations diverses, abattements forfaitaires éventuels ou encore application du barème progressif de l’impôt sur le revenu, autant de paramètres à bien prendre en compte !

Opter pour l’impôt sur le revenu en tant que consultant indépendant comporte certains avantages non négligeables. A commencer par l’application potentielle d’un taux d’imposition allégé grâce au barème progressif. Sans compter la possibilité fort intéressante d’imputer certains déficits sur le revenu global du foyer fiscal.

Mais en contrepartie, ce régime s’accompagne aussi d’inconvénients auxquels il convient d’être attentif. Nettement moindre souplesse comparé à l’impôt sur les sociétés d’une part. Mais aussi obligation de remplir une déclaration détaillée de ses revenus professionnels, avec en prime le versement d’acomptes trimestriels.

Optimiser son revenu en tant que consultant indépendant passe d’abord par la définition d’une grille tarifaire judicieuse. 

Celle-ci doit non seulement couvrir l’intégralité des charges inhérentes mais aussi dégager une marge bénéficiaire satisfaisante. 

Ensuite, bien choisir son statut juridique et son régime fiscal s’avère déterminant. La création d’une holding ou autres véhicules patrimoniaux pourra s’avérer pertinente selon les cas.

Conclusion

Devenir consultant indépendant n’est pas une sinécure, mais c’est réalisable avec la bonne approche, de la persévérance et une réelle passion

Le marché du travail indépendant a atteint 1 500 milliards de dollars en 2021 selon McKinsey, le conseil y occupant une place de choix. 

Bien que l’expérience compte plus que les diplômes pour 57% des employeurs d’après LinkedIn, développer des compétences concrètes et un solide portfolio reste essentiel, surtout sans formation dédiée.

Le cadre juridique et fiscal peut sembler ardu, mais des ressources comme lentrepreneurenvous.com offrent un accompagnement précieux, par exemple sur les avantages du statut de micro-entrepreneur. 

Ensuite, le développement commercial requiert persévérance pour acquérir et fidéliser les clients. 

S’appuyer sur son réseau, source de 85% des nouvelles opportunités selon HubSpot, et entretenir ses relations professionnelles sont des atouts majeurs. 

N’oubliez pas que cette voie évolue constamment, appelant des ajustements réguliers. 

Mais avec les bonnes connaissances et un état d’esprit proactif, vous prospérerez dans cette aventure passionnante.

Naier Saidane

Naier Saidane

Blogueur, Podcasteur & Coach Entrepreneuriat

Naier est blogueur et expert en business en ligne. Rejoignez Naier et 53k lecteurs mensuels de L’Entrepreneur en vous pour construire, développer et monétiser votre business en ligne.

À LIRE ÉGALEMENT

scrum master rôle et mission
statistiques gestion projet
nombre d'utilisateur instagram
statistique podcast france
statistique marketing digital
e-learning statistiques